Conseil

La mérule

11/11/2014

Parmi les vices cachés les plus redoutés, la mérule est un fléau à prendre très au sérieux. Ce champignon se nourrit de bois et peut aller jusqu’à entraîner la destruction pure et simple d’une maison.

Au minimum, ce diagnostic nécessite des frais d’assainissement considérables. Certains signes doivent éveiller les soupçons du candidat acquéreur d’une maison. En cas de doute, l’avis d’un expert immobilier reste la meilleure garantie.

La mérule, un champignon destructeur

En un temps record, la mérule peut détruire vos boiseries, escaliers et charpentes. Ce champignon affectionne tout particulièrement les endroits humides, comme les caves ou les greniers à la toiture défaillante. Si l’endroit est de surcroît mal aéré, la mérule a toutes les chances de se développer très rapidement, jusqu’à 12 cm par semaine ! Le développement de la mérule est en outre favorisé par l’obscurité et des températures oscillant entre 20 et 26°.

Le bois attaqué est rongé, fragmenté en cubes, jusqu’à tomber en poussière. La mérule se propage rapidement dans toute la maison grâce à ses spores présentes dans l’air. Elle peut se développer sur les maçonneries pour rejoindre une autre structure en bois un peu plus loin. La contagion peut même s’effectuer facilement d’une maison à l’autre si des mesures ne sont pas prises assez rapidement.

Reconnaître la mérule

Certains indices doivent vous alerter. La mérule dégage une forte odeur de champignon : si il règne une odeur de sous-bois dans le bien que vous convoitez, méfiez-vous ! De même, tous signes de présence évidente d’humidité doivent être considérés avec beaucoup de vigilance car ils peuvent être à l’origine de l’apparition de mérule : papier peint boursouflé, plinthes décollées, vitres embuées, mousses ou moisissures visibles…

Les bâtiments les plus touchés sont les maisons anciennes, dont les maçonneries seraient gorgées d’eau et les planchers en bois. Les bâtiments à ossature bois sont tout naturellement vulnérables. Les maisons mal entretenues et peu aérées, ou qui sont restées longtemps inhabitées, sont également des cibles potentielles.

Au premier stade de son développement, la mérule ressemble à de la ouate de couleur blanche ou jaunâtre. Si celle-ci n’est pas dérangée dans son développement, des cordons vont se développer à partir de la zone humide pour se propager à travers l’habitation, en passant même par des zones de maçonneries sèches. Arrivée à l’âge adulte, la mérule ressemble à une crêpe épaisse de couleur rouille, bordée de blanc. A ce stade de développement, la mérule répand largement ses spores et démultiplie son processus de propagation ravageur.

Combattre la mérule

La meilleure mesure à prendre est bien sûr la prévention. Tout problème d’humidité récurrent doit être traité de façon efficace et durable. La ventilation joue aussi un rôle préventif essentiel. Évitez en outre de stocker du vieux bois humide, des vieux tissus ou cartons dans une cave humide et peu ventilée.

Si la mérule est installée, il faut inévitablement faire appel à des sociétés d’assainissement spécialisées. Le traitement devra s’étendre à toute l’habitation, et pas seulement aux zones visiblement attaquées. Toutes les maçonneries doivent être brûlées au chalumeau et injectées de fongicides. Les boiseries doivent être remplacées. Il va sans dire que ce sont des travaux lourds et coûteux !

Le rôle de l’expert immobilier

Avant l’achat d’un bien, l’expert immobilier peut lever ou confirmer vos doutes en cas de suspicion de la présence de mérule. Après l’achat, le rôle de l’expert immobilier est de vous aider à établir un dossier pour lancer une procédure pour « vice caché ». En effet, la présence de mérule qui n’aurait pas pu être détectée lors des visites des futurs propriétaires, peut faire l’objet d’un recours pour vice caché et entraîner l’annulation pure et simple de la vente.

Un expert immobilier pourra, à moindre frais, vous informer sur la réalité de la menace et même si elle est présente en déterminer la portée exacte.

Bon à savoir

Si un recours pour vices cachés n’est pas possible, renseignez-vous avant d’entamer les travaux d’assainissement. Les mesures de traitement de la mérule peuvent bénéficier de subsides à la rénovation.

Liens utiles :

conseils-12.jpg